n°58 – La formation des adverbes qui se terminent par -emment et -amment

Comment bien écrire les adverbes qui se terminent par -emment et par -amment ?

Pour savoir si on écrit l’adverbe avec -amment ou -emment, il suffit de revenir à l’adjectif. En effet, les adverbes formés à partir d’un adjectif finissant par -ant se terminent toujours par -amment.
Ex : Méchant devient méchamment.

Par ailleurs, les adverbes formés à partir d’un adjectif finissant par -ent se terminent toujours par -emment.

Ex : Évidemment, on danse encore sur des accords qu’on aimait tant.

Image

Publicités

n°56 – Accord du participe passé avec avoir (costaud)

Comment accorder le participe passé avec l’auxiliaire avoir (suite) ?

Le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir s’accorde avec le COD (complément d’objet direct) du verbe, seulement si celui-ci (le COD) est placé avant le participe passé. Concrètement, voici comment procéder :
1. après le verbe, poser la question quoi ? ou qui ? afin de reconnaître le COD.
2. s’il y a un COD et qu’il se trouve avant le verbe, il vous faut alors accorder le participe passé avec ce COD, en genre (masculin ou féminin) et en nombre (singulier ou pluriel).

Comme nous sommes en pleine période de soldes, j’ai renouvelé mon stock de chaussettes de couleur.
J’ai renouvelé → nous avons bien l’auxiliaire avoir
J’ai renouvelé quoi → nous avons bien un COD
Cependant, ce COD est placé après mon verbe, il n’y a donc pas d’accords.

Regarde les fleurs que j’ai plantées, regarde-les bien car compte-tenu de mes qualités de jardinier, je pense qu’elles devraient rapidement rendre l’âme.
J’ai planté quoi ? → les fleurs est COD
Comme le COD est placé avant le verbe, il faut bien accorder le participe passé.

CODavoir

n°55 – Le pluriel des nombres

Quand doit-on mettre un s à cent ou à vingt ?

Il faut mettre un s à cent et à vingt lorsqu’ils sont précédés d’un nombre supérieur ou égal à deux et qu’ils ne sont pas directement suivis par un autre nombre.

On écrira ainsi trois cents, quatre-vingts, quatre-vingt-un, quatre-vingt-deux, quatre-vingt mille, mais quatre-vingts millions.

Trois cents Spartiates se sont battus jusqu’au dernier, aux côtés du roi Léonidas, face aux milliers de Perses de Xerxès. C’était en 480 avant Jésus-Christ. Le choc est passé à la postérité sous le nom de bataille des Thermopyles.

vingt

n°54 – Comment trancher entre « quand » et « quant » ?

Quand mettre un d ou un t à quand ?

Lorsqu’il est possible de remplacer quand par lorsque, au moment où, il faut alors écrire quand avec un d. Quant s’écrit avec un t dans les expressions quant à toi, quant à nous, que l’on peut remplacer par en ce qui te concerne, en ce qui nous concerne.

Si j’ai le choix, je préfère partir en vacances en septembre. Quant à toi, quand souhaites-tu poser quelques semaines de congés ?

Quand Arnaud Montebourg propose l’exploitation « écologique » du gaz de schiste par une entreprise publique, Jean-Vincent Placé, quant à lui, juge nuisible l’attitude du ministre du Redressement productif.

quandquant
Quand → adverbe ou conjonction
Quant → locution

n°53 – Notre, nôtre, votre ou vôtre ?

Comment savoir quand il faut mettre un accent circonflexe sur les possessifs ?

Lorsque nôtre ou vôtre sont précédés de le, la, les, aux, du, de la ou des, ils s’écrivent nôtre(s) ou vôtre(s), avec un accent circonflexe. Dans tous les autres cas, il faut écrire notre ou votre (généralement devant un nom).

Je comprends que vous préfériez votre voiture à la nôtre car elle est plus neuve et plus silencieuse.
À l’époque de William Wallace, les nôtres étaient valeureux et forts. Mais ça, c’était en 1300.

notre
Nôtre, vôtre → pronoms possessifs
Notre, votre → adjectifs possessifs

n°51 – Du bon usage de « on »

Dans quels cas faut-il mettre un n apostrophe après on ?

Lorsqu’on écrit « on n’a pas« , on a souvent tendance à oublier le n apostrophe. Certes, il ne s’entend pas du fait de la liaison avec le on. Pourtant, il faut bien l’écrire. De façon générale, à chaque fois qu’il y a pas ou plus dans une phrase, il y a forcément ne, n’ ou ni avant. Il en va de même lorsqu’on exprime une restriction avec ne…que.

Quand on ira au cinéma, on n’achètera que nos tickets. Nous n’avons pas besoin de pop corn.
On n’aperçoit les Pyrénées que lorsqu’il fait beau, et encore il faut habiter sur les hauteurs de Toulouse ou bien être sur la Garonne.

on_n

n°48 – Comment conjuguer « avoir » à l’impératif ?

L’impératif du verbe avoir

À l’impératif (mode utilisé pour donner un ordre), avoir devient aie, avec un e à la fin. L’erreur la plus fréquemment commise consiste à écrire aies car on se dit qu’il s’agit de la 2e personne du singulier. Ayez simplement en tête que l’impératif s’écrit toujours aie.

N’aie pas peur de l’inconnu. Il faut voyager pour s’aguerrir et s’ouvrir l’esprit.
Aie un peu plus confiance en ton frère. Je suis certain qu’il peut t’aider.

aie