n°102 – Le pluriel des adjectifs de couleur

Cette règle nous en fait voir des vertes et des pas mûres n’est-ce pas ?

Dans la plupart des cas, ils suivent la règle générale d’accord des adjectifs, et prennent donc le genre et le nombre du nom qu’ils qualifient.
Ex : des yeux verts         /       des écharpes bleues

Mais la langue française ne serait pas ce qu’elle est s’il n’y avait pas d’exceptions à cette règle…

  • L’adjectif de couleur est invariable quand il est suivi d’un autre adjectif ou d’un nom qui en précise la nuance.
    Ex : des chaussures bleu foncé, bleu ciel ou bleu roi
  • Quand deux adjectifs de couleur se suivent, ils sont invariables et liés par un trait d’union.
    Ex : des chaussettes gris-bleu ou bleu-vert ?
  • Lorsque l’adjectif de couleur est à l’origine un nom, il est généralement invariable.
    Ex : des robes prune    /    une table acajou

Image

n°101 – Le pluriel des noms composés

La formation du pluriel des noms composés obéit à certaines règles.

  • Les préfixes, prépositions, adverbes et verbes qui intègrent un nom composé restent invariables.
    Ex : une demi-heure –> toutes les demi-heures (demi est un adverbe)
    Une contre-allée –> des contre-allées (contre est un adverbe)
    Un couvre-lit –> des couvre-lits (couvre est une forme conjuguée du verbe couvrir)
  • Seuls les noms et les adjectifs peuvent prendre la marque du pluriel.
    Ex : un rouge-gorge –> des rouges-gorges        Un coffre-fort –> des coffres-forts

Attention ! Certains composants semblent être des adjectifs alors que ce sont des adverbes, d’autres semblent être des noms alors que ce sont des verbes !
Ex : Un garde-boue –> des garde-boues (garde appartient au verbe garder)
Un haut-parleur –> des haut-parleurs (haut est un adverbe)

Image

n°56 – Accord du participe passé avec avoir (costaud)

Comment accorder le participe passé avec l’auxiliaire avoir (suite) ?

Le participe passé employé avec l’auxiliaire avoir s’accorde avec le COD (complément d’objet direct) du verbe, seulement si celui-ci (le COD) est placé avant le participe passé. Concrètement, voici comment procéder :
1. après le verbe, poser la question quoi ? ou qui ? afin de reconnaître le COD.
2. s’il y a un COD et qu’il se trouve avant le verbe, il vous faut alors accorder le participe passé avec ce COD, en genre (masculin ou féminin) et en nombre (singulier ou pluriel).

Comme nous sommes en pleine période de soldes, j’ai renouvelé mon stock de chaussettes de couleur.
J’ai renouvelé → nous avons bien l’auxiliaire avoir
J’ai renouvelé quoi → nous avons bien un COD
Cependant, ce COD est placé après mon verbe, il n’y a donc pas d’accords.

Regarde les fleurs que j’ai plantées, regarde-les bien car compte-tenu de mes qualités de jardinier, je pense qu’elles devraient rapidement rendre l’âme.
J’ai planté quoi ? → les fleurs est COD
Comme le COD est placé avant le verbe, il faut bien accorder le participe passé.

CODavoir

n°53 – Notre, nôtre, votre ou vôtre ?

Comment savoir quand il faut mettre un accent circonflexe sur les possessifs ?

Lorsque nôtre ou vôtre sont précédés de le, la, les, aux, du, de la ou des, ils s’écrivent nôtre(s) ou vôtre(s), avec un accent circonflexe. Dans tous les autres cas, il faut écrire notre ou votre (généralement devant un nom).

Je comprends que vous préfériez votre voiture à la nôtre car elle est plus neuve et plus silencieuse.
À l’époque de William Wallace, les nôtres étaient valeureux et forts. Mais ça, c’était en 1300.

notre
Nôtre, vôtre → pronoms possessifs
Notre, votre → adjectifs possessifs

n°51 – Du bon usage de « on »

Dans quels cas faut-il mettre un n apostrophe après on ?

Lorsqu’on écrit « on n’a pas« , on a souvent tendance à oublier le n apostrophe. Certes, il ne s’entend pas du fait de la liaison avec le on. Pourtant, il faut bien l’écrire. De façon générale, à chaque fois qu’il y a pas ou plus dans une phrase, il y a forcément ne, n’ ou ni avant. Il en va de même lorsqu’on exprime une restriction avec ne…que.

Quand on ira au cinéma, on n’achètera que nos tickets. Nous n’avons pas besoin de pop corn.
On n’aperçoit les Pyrénées que lorsqu’il fait beau, et encore il faut habiter sur les hauteurs de Toulouse ou bien être sur la Garonne.

on_n

n°29 – « Moi » et l’accord du verbe

Commet conjuguer le verbe lorsqu’il y a moi dans le sujet ?

Dès qu’il y a moi dans le sujet (toi et moi, elle et moi, lui et moi, vous et moi,…), il faut conjuguer le verbe comme si le sujet était nous.

« Toi et moi, nous allons gagner notre campagne présidentielle ». C’est ce que disait Nicolas Sarkozy à Barack Obama, en avril 2012.

toimoinous